Mouvement politique et candidate pour l’élection présidentielle 2022, afin d’instaurer le RIC Constituant

en 2022 ON ARRÊTE LA POLITIQUE*

[*POLITICIENNE]

Avec Clara Egger en 2022,
un seul programme :
le Référendum d’Initiative Citoyenne,
pour une France apaisée et démocratique.

Je signe pour le RIC Constituant
en 2022

signatures pour le RIC

Pourquoi le RIC Constituant ?

ON PARTAGE TOUS
LES MÊMES CONSTATS…

Les présidents
se succèdent
et rien ne change…

Les citoyens
protestent
et rien ne bouge…

Nos maires sont
abandonnés par
le pouvoir central…

NOTRE PROGRAMME PRÉSIDENTIEL
RÉPOND aux besoins de la France

LE RIC CONSTITUANT, UN NOUVEAU DROIT POLITIQUE POUR TOUS

1

Décider sur tout ce qui impacte nos vies et celles de nos enfants

2

Proposer nous-mêmes des référendums en recueillant 700 000 signatures

3

Éviter la corruption, le gaspillage d’argent public et les projets inutiles

4

Apaiser et débloquer la France, stabiliser les institutions, avec des décisions collectives

5

Contraindre nos représentants à nous écouter, à nous rendre des comptes et à respecter leurs promesses

6

Décentraliser et permettre aux communes de décider elles-mêmes de leur fonctionnement

Un programme complet

Impacts du RIC Constituant sur les différents aspects de nos vies.

ÉCONOMIE

ÉCOLOGIE

IMMIGRATION

POLITIQUE extérieure

SÉCURITÉ ET LA CRIMINALITÉ

FRACTURE TERRITORIALE

RETRAITES

ÉNERGIE

UNION EUROPÉENNE

Ouvrir le programme présidentiel

Le programme vers la souveraineté populaire

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Nous avons le plaisir de vous présenter notre stratégie visant, par votre soutien, à utiliser la prochaine élection présidentielle pour faire progresser la cause de la démocratie directe en France en propulsant le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) au premier plan de la campagne. Nous voulons faire émerger une candidature qui portera un projet unique : donner aux citoyens le dernier mot sur les décisions qui les concernent.

Clara Egger a accepté de relever le défi autour de deux engagements…

Dès son entrée en fonction, la nouvelle présidente lancera un référendum – sur le fondement de l’article 11 – visant à faire adopter une modification de l’article 89 de la Constitution.

1. Le Référendum d’initiative citoyenne (RIC)
pour une démocratie plus directe

Dès son entrée, la nouvelle présidente lancera un référendum – sur le fondement de l’article 11 – visant à faire adopter une modification de l’article 89 de la Constitution permettant d’élargir aux citoyens l’initiative des futures révisions constitutionnelles et de faire du peuple le seul décideur en matière de réforme constitutionnelle.

Cette mesure est à notre avis la réponse fondamentale aux crises majeures que nous traversons. Elle placera les institutions de la Ve République sous la tutelle et le contrôle directs des citoyens. Aucun autre garant ne serait plus légitime ni plus motivé à ce que ces institutions servent le bien commun plutôt que l’intérêt de tel ou tel élu, groupe d’intérêt ou de pression.

Ouvrir la proposition de révision constitutionnelle

2. Une présidente arbitre en dehors des partis

Clara Egger s’engage à être une présidente au-dessus des partis. C’est pourquoi elle ne se positionne sur l’échiquier politique ni à droite, ni au centre, ni à gauche. En tant que candidate à la fonction présidentielle, elle ne rejette aucun de ses concitoyens ni aucune de leurs opinions. Au contraire, elle croit fermement que chacun doit pouvoir défendre ce en quoi il croit et en appeler à l’arbitrage de ses concitoyens s’il l’estime nécessaire. Ce principe est la clef qui fera de notre pays une vraie démocratie.

En savoir plus sur le rôle de présidente arbitre

Sa présidence se présente donc comme…

Un projet de réforme institutionnelle : Clara Egger n’a pas de programme de gouvernement. Dès lors, la ligne politique du prochain quinquennat sera déterminée par la majorité issue des prochaines élections législatives sur laquelle s’appuiera le futur gouvernement, sous le contrôle des citoyens devenus enfin souverains, à tous les échelons territoriaux.

Le référendum organisé par Clara Egger permettra donc dès 2022 d’apaiser le climat social, les citoyens n’ayant plus pour unique recours – pour s’opposer aux réformes qu’ils contestent ou faire valoir leur options de société – qu’à des grèves (coûteuses à la fois pour les grévistes et l’économie du pays) ou des manifestations (périlleuses à la fois pour les manifestants et les forces de police chargées de les encadrer). Il leur suffira d’initier un référendum comme cela se pratique depuis plus d’un siècle en Suisse, un pays réputé pour sa stabilité, son inclusivité politique et sa prospérité économique. Un sondage IFOP publié en avril 2017 montre d’ailleurs que le RIC répond aux aspirations de 83 % des Français.

Pour espérer porter cette réforme démocratique majeure, Clara Egger doit d’abord obtenir au moins 500 parrainages de maires.

Boycottons les partis
et non pas les élections !
Rejoignez-nous !

Quelle que soit l’issue de notre action… que nous arrivions aux 500 parrainages ou pas, que notre candidate parvienne au second tour ou pas…  notre investissement ne sera pas vain car la cause que nous défendons aura progressé dans l’opinion publique. Nous serons plus forts, plus unis et le moment venu, ensemble, nous transformerons notre pays en une démocratie exemplaire.

En espérant pouvoir compter sur votre engagement à nos côtés, nous vous prions d’agréer nos sincères salutations citoyennes.

L’équipe de campagne de Clara Egger

Découvrir le calendrier d’un président véritablement démocrate

Qu’est-ce que le RIC Constituant ?

Aussi appelé référendum d’initiative citoyenne en matière constitutionnelle, c’est le seul outil démocratique qui donne la capacité aux citoyens de garder la main sur leur destin, en leur permettant de modifier le texte politique le plus important : la Constitution française.

Vos questions ? Nos Réponses !

Totalement impraticable : on ne peut pas voter tout le temps !

Le verrou médiatique ne tient qu’aux 500 signatures de maires nécessaires pour permettre à Clara Egger d’accéder à la campagne officielle.
500, c’est à peine plus de 1% des élus à convaincre.

Clara Egger aura alors enfin une tribune médiatique pour expliquer de façon claire en quoi le RIC Constituant est le bon outil pour moderniser nos institutions et la vie démocratique.

Et 75% des français sont déjà favorables au RIC : alors nous pouvons y arriver.
Pourquoi douter de notre réussite ?

Le peuple n'est pas assez éduqué pour prendre les bonnes décisions

C’est l‘argument habituel du pouvoir en place : le peuple serait incapable de comprendre les enjeux, incapable de réfléchir aux solutions, incapable de décider. Les hommes du peuple étaient incapables d’utiliser le droit de vote avant de l’obtenir. De même pour les femmes : elles aussi étaient incapables de voter en connaissance de cause. Et bien entendu, ceux qui affirment ce genre de choses s’estiment en général très capables de décider pour tout le monde.

Nous pensons au contraire que les citoyens sont tout à fait compétents pour décider des sujets importants qui les concernent, et que c’est leur impuissance politique, installée dans la durée, qui entraîne cette résignation populaire croissante que nous regrettons tous.

A qui la faute ? Songez au formatage du système scolaire. Songez à la sphère médiatique et culturelle aux mains des puissances financières globalisées. Ils nous dictent à longueur d’année ce qu’il faut penser et comment agir. Ces influences ont fini par laver le cerveau de la population qui ne se vit plus comme pensante et douée de sens critique et de pouvoir d’agir.
En vérité, les français ne sont-ils pas les mieux placés pour décider comment ils veulent vivre leur quotidien ?

Enfin, avec le RICC, il est toujours possible d’exercer son droit à l’erreur et de revenir sur une décision pour la corriger.

Vous voulez supprimer tous les élus ?!

« Vous voulez supprimer tous les élus ?! et vous voulez que tout le monde se mêle de tout, tout le temps ! Mais ca ne va jamais marcher ! »

Il n’y aura pas un moment révolutionnaire qui va tout changer : nous conservons le système institutionnel tel qu’il est, dans un premier temps.

Le RIC est un garde-fou qui garantit à l’ensemble des citoyens le pouvoir d’intervenir et de décider si nécessaire. En particulier, le Peuple Souverain pourra faire évoluer les mécanismes de représentation dans un second temps, une fois le RICC établi.

Par ailleurs, grâce au RIC, les élus ont enfin l’assurance que leur politique est bien conforme à l’intérêt général et qu’elle est véritablement acceptée par la majorité.

Les médias et les lobbies vont manipuler les décisions du peuple

Manipuler le vote de 47 millions de citoyens après des semaines de débats contradictoires est certainement plus compliqué que de manipuler quelques dizaines de « décideurs » dans le secret des cabinets ministériels, non ?
Les représentants du peuple ne sont pas moins manipulables que tout un peuple : c’est plutôt le contraire.

Et puis on pourrait également faire cette objection pour les élections telles qu’elles se déroulent aujourd’hui … Faut-il pour autant abolir les élections ?

De plus, avec le RIC Constituant, les citoyens pourront préciser dans la Constitution les règles pour limiter l’ingérence des puissances financières et médiatiques dont tout le monde s’accorde aujourd’hui à reconnaître qu’elles ont une influence majeure sur les opinions et les élections.

Une candidature présidentielle sans programme ? Aucun intérêt !

« Une candidature avec le RIC Constituant pour seul programme… ça ne peut pas fonctionner. »

Bien sûr que si, nous avons un programme !
Nous avons un programme présidentiel dont l’unique objectif est d’instaurer la VRAIE DEMOCRATIE en France et de rendre les citoyens (nous tous !) souverains dans leur propre pays.

Aux élections législatives, nous continuerons de choisir nos députés, dont la mission est de dire la loi. Puis comme cela se pratique partout ailleurs, la majorité à l’Assemblée nationale conduira à la formation du Gouvernement.
Selon les termes de notre Constitution actuelle, le Président de la République est un arbitre : il garantit l’État de droit, la séparation des pouvoirs et le bon fonctionnement des institutions. La mission du Président n’est ni de gouverner, ni d’avoir un programme de gouvernement ; La mission du Président est de … présider.

Et à quoi bon un programme présidentiel complet s’il n’a aucune chance d’être appliqué durant le mandat ? Sans compter que l’Article 27 de la Constitution exclut expressément que les élus soient contraints à dérouler un quelconque programme qui les engagerait : rien ne peut contraindre les élus à appliquer leur programme.

Impraticable : on est trop nombreux

« Impraticable. On est trop nombreux, il n’y aura pas assez de temps pour se renseigner, voter en connaissance de cause… »

De nombreux pays pratiquent le RIC actuellement (dont la Suisse, bien sûr). Et ce n’est pas le désordre, car les modalités pratiques sont adaptées et le système fonctionne.

Le RIC Constituant peut être modulé : il permet aux citoyens d’adapter les seuils de signature, la fréquence des référendums et leurs délais, etc.

Prenons un exemple concret : les citoyens suisses sont appelés à voter quatre fois par an pour des référendums. Ils choisissent de voter si les sujets les touchent de près, ou bien de s’en remettre au vote de leurs concitoyens lorsque cela les concerne moins.

%

DES CITOYENS FRANÇAIS

veulent le RIC

sur 500 MAIRES & ÉLUS

sympathisants déjà

CITOYENS ENGAGÉS

nous ont rejoints

ADRESSE AUX MAIRES DE FRANCE

Chers maires et élus locaux,

Vous êtes les politiques les plus aimés des Français. On le comprend. Vous êtes au plus proche des citoyens. Pourtant vous avez de moins en moins de pouvoir pour faire avancer vos idées et réaliser vos projets. Espoir RIC 2022 souhaite rapprocher les citoyens de la politique avec l’outil le plus simple : le Référendum d’Initiative Citoyenne.

Actuellement, la répartition des compétences est défavorable aux élus locaux, qui n’ont de surcroît aucun moyen d’y remédier. Avec le RIC Constituant, qui est l’unique programme d’Espoir RIC 2022, les maires avec l’aide des citoyens pourraient revoir cette répartition, ensemble.
Grâce à vous, nous pouvons reconstruire notre équilibre institutionnel.

Nous avons le plaisir de vous présenter notre candidate citoyenne, Clara Egger, à l’élection présidentielle du printemps 2022. Son ambition est double : distribuer le pouvoir politique à l’ensemble de la société française et de ses élus, et placer les institutions de la Ve République sous la tutelle directe des citoyens.
Cela n’est possible qu’avec votre soutien.

LIRE LA SUITE

Je signe pour le RIC Constituant
en 2022

signatures pour le RIC