Clara Egger Quartier Jaune QG tract

Découvrez notre nouveau livre : Pour que voter serve ENFIN – Manifeste pour une transition démocratique

Le serment de Romainville est-il une bonne idée ?

23 Jan 2022

À l’approche des élections présidentielles, il est possible que votre maire vous annonce avoir signé le « serment de Romainville ». À Espoir RIC, nous nous sommes dits que cette déclaration aux atours solennels méritait une petite explication. Ce bref billet y est dédié : bonne lecture !

Qu’est-ce que le serment de Romainville ?

À ce jour, une quarantaine de citoyennes et citoyens Français se sont portés candidats à la candidature de la présidence de la République française. Pour y accéder, ils ont besoin de 500 parrainages d’élus habilités à parrainer.

Parmi ces élus, certains ne voient pas d’un bon œil qu’il y ait autant de candidatures se revendiquant de valeurs « écologistes, de gauche et humanistes ». Qui plus est émanant de petits candidats. Leur crainte : que la division des efforts entraîne la défaite de ces valeurs à l’élection.

C’est pourquoi certains d’entre eux ont signé le serment de Romainville (accessible ici). Par ce serment, ils s’engagent à ne donner leur parrainage qu’à une condition : que les candidats que ces élus considèrent comme étant du même bord politique s’unissent derrière un·e seul·e.

À ce jour, une centaines d’élu·es habilité·es à parrainer un candidat ont signer ce serment.

Que dit le serment de Romainville sur notre impuissance politique ?

À la fin du premier paragraphe du serment de Romainville, on peut lire :

Nous refusons de participer à la mise en scène de notre défaite et de notre impuissance.

Il n’est donc pas question à proprement parler d’impuissance « politique ». Cette impuissance n’est pas qualifiée.

À Espoir RIC, nous entendons par « impuissance politique  » le fait d’avoir des droits politiques restreints par rapport à ce qu’ils pourraient être. En France, tout citoyen pourrait par exemple, comme en Suisse, avoir le droit de politique de modifier la Constitution via un processus de référendum d’initiative citoyenne constituant.

Une union des candidats « écologistes, de gauche et humanistes » permettrait-elle de pallier à ce type d’impuissance ? C’est possible. À ce jour, seul·es 4 candidat·es ont signé l’appel de Convergence RIC pour l’instauration d’un RIC constituant : Clara Egger, Luc Laforets, Alexandre Langlois et Charlotte Marchandise. (À ce titre, on peut visionner à profil le live récent entre Clara Egger et Charlotte Marchandise.)

De quel socle commun parle le serment de Romainville ?

Le serment de Romainville met en avant l’importance de se mettre d’accord sur un socle commun :

Nous avons plus en commun que nos querelles. […] Nous devons chérir ce qui nous unit, bien plus que ce qui nous divise. […] Il y a bien sûr des nuances, voire des divergences entre les programmes mais nous sommes d’accord sur l’essentiel. C’est ce que nous devons impérativement cultiver ensemble : notre socle commun.

Cette aspiration paraît relever du bon sens. En pratique, le serment de Romainville fait référence au socle commun élaboré pour la Primaire populaire, lequel pose plusieurs difficultés. Voyons lesquelles.

Le socle commun de la Primaire populaire

Au printemps 2021, l’association « 2022 ou jamais » pousse plusieurs partis politiques à co-construire « un socle commun » de grandes lignes politiques. Ce type de socle présente selon nous trois catégories de défauts :

  1. C’est un socle à base large : on y compte pas moins de 10 catégories de mesures incluant plusieurs dizaines de propositions politiques. La multiplication des propositions augmente les risques de désaccords.
  2. C’est un authentique programme présidentiel de gouvernement. À Espoir RIC, nous n’avons de cesse de rappeler que les prérogatives d’un président de la République sont des prérogatives d’arbitrage. Ce n’est pas son rôle d’imposer à l’ensemble des Français sa vision de la politique sur la santé, l’agriculture, l’écologie, etc.
  3. Bien que le référendum d’initiative citoyenne soit mentionné (un « RIC délibératif »), il n’est donné aucune précision à son sujet. Impossible donc de savoir s’il donne des droits politiques du niveau d’un RIC constituant.

En dépit de ces défauts, soulignons que la volonté de rassembler de l’association « 2022 ou jamais » est tout à fait louable. Dans cette perspective, un socle plus rassembleur serait néanmoins bienvenu. Voyons maintenant ce qu’il pourrait être.

Un autre socle commun est-il possible ?

Quel pourrait-être ce socle commun ? Quelles seraient ces caractéristiques idéales ? Une possibilité pourrait-être sa capacité à changer profondément nos droits politiques. Ce fut le cas avec l’instauration du suffrage universel ou du droit de vote aux femmes.

Le référendum d’initiative citoyenne constituant semble être un bon candidat pour constituer ce socle commun. Il aurait en plus l’avantage de rassembler au-delà des tendances « écologistes, de gauche et humanistes ». Un authentique « super socle commun » en définitive !

Espoir RIC et le serment de Romainville

L’amélioration de notre démocratie est la préoccupation centrale d’Espoir RIC. Pour y répondre, nous proposons une mesure simple et puissante : le RIC constituant. Que dit le serment de Romainville sur la démocratie ?

Toutes et tous, nous nous battons pour la justice sociale, pour répondre à l’urgence écologique, pour la solidarité, pour surmonter la crise démocratique.

Les créateurs et signataires du serment de Romainville reconnaissent donc la situation de « crise démocratique » dans laquelle nous sommes. C’est une bonne chose. Reste à savoir quoi proposer pour traiter cette crise. Ça tombe bien, c’est justement l’objectif d’Espoir RIC que de pousser la solution la plus simple et la plus puissante possible à cette fin : le RIC constituant.

(Au sujet de l’urgence écologique, lire notre article qui met cette urgence en perspective avec l’urgence démocratique.)

Conclusion : le serment de Romainville est-il une bonne idée ?

Le serment de Romainville s’appuie sur le socle commun élaboré pour la Primaire populaire. En l’état, ce socle présente plusieurs défauts notables qui le fragilisent sévèrement. Pourtant, il en faudrait peu pour le consolider : y incorporer le RIC constituant d’Espoir RIC renforcerait notablement sa structure

Est-ce envisageable ? À ce jour, Charlotte Marchandise est la seule candidate à la Primaire populaire ayant décidé d’adopter notre solution en cas d’élection. Si elle est élue, alors le serment de Romainville deviendra peut-être une bonne idée. (Notons qu’il est possible de visionner un échange entre Clara Egger et Charlotte Marchandise sur Youtube.)

Dans tous les cas, Espoir RIC et Clara Egger continueront en toute indépendance à pousser haut et fort le RIC constituant. L’avancée démocratique que cela représenterait est trop importante pour être noyée dans un programme conventionnel : elle doit primer sur tout le reste.

Iconographie de synthèse de notre article sur le serment de Romainville

📕 Pour aller plus loin sur la question du RIC 📕

Clara Egger et Raul Magni Berton, Le référendum d’initiative citoyenne expliqué à tous (livre RIC), 2019

Partagez pour faire passer le message

         

S’abonner à nos infos

Pour recevoir toutes les nouvelles de la campagne pour le RIC Constituant et soutenir l’espoir d’un progrès démocratique en 2022.

En utilisant ce formulaire, j’accepte la politique de confidentialité d’Espoir RIC 2022 et la réception occasionnelle de mails importants. Mes données personnelles ne seront jamais transférées à des tiers.