Clara Egger Quartier Jaune QG tract

Découvrez notre nouveau livre : Pour que voter serve ENFIN – Manifeste pour une transition démocratique

“Parce qu’il faut donner du pouvoir au peuple d’une façon progressive et intelligente”

À vous la parole ! Pourquoi soutenez-vous Clara Egger et Espoir RIC 2022 ?
Témoignage de Jean-Jacques CALLIET :

Je suis depuis septembre 2019 retraité de l’éducation nationale pour laquelle j’ai exercé le métier de professeur de mathématiques certifié. J’ai enseigné principalement en collège dans l’académie de Montpellier.

Comme beaucoup de gens, j’ai été un peu sidéré au début de la crise sanitaire en février 2020 et j’ai admis les mesures gouvernementales sans trop m’y pencher. Mais peu à peu, j’ai ressenti le besoin de comprendre le pourquoi de ces mesures, notamment le confinement puis ensuite la question des masques, et enfin bien sûr en 2021 le pass sanitaire et l’obligation vaccinale. Ce qui m’a alerté assez rapidement dès le début de la crise, c’est la communication sur les données. Il m’est apparu assez rapidement qu’il y avait des biais importants, par exemple le fait de communiquer des données cumulées, ou encore des chiffres dans l’absolu sans référence permettant de les relativiser.

Cela m’a amené à me rapprocher du collectif Réinfo Covid à la fin de l’été 2020. J’y ai rencontré des scientifiques qui se posaient de vraies questions sur la nature réelle de l’épidémie et sur la communication du gouvernement. J’ai proposé mes services en tant que relecteur des productions scientifiques du collectif. Je me suis particulièrement intéressé aux travail de Vincent Pavan, universitaire enseignant-chercheur en mathématiques à Aix-en-Provence, qui est un spécialiste de la question de la modélisation mathématique et qui a très vite compris les dérives de certains modélisateurs à propos des projections catastrophistes sur lesquelles les autorités de santé se sont appuyées. Comme on le sait ces projections ont servi de prétexte à notre gouvernement pour mettre en place des mesures liberticides au nom de la science. Mais au-delà, la façon dont les décisions ont été prises par la suite, méthode qui perdure aujourd’hui, m’a profondément choqué.

Pas de transparence, pas de prise en compte des opinions divergentes pourtant très étayées par des scientifiques expérimentés de renom, pas de débat parlementaire réel, aucune consultation populaire, suivisme ahurissant des institutions chargées de vérifier la cohérence des mesures avec le droit et la constitution.

Tout au long de cette année 2021, j’ai pu constater à quel point notre démocratie était en train de dysfonctionner gravement.

C’est ce qui m’a amené à m’intéresser depuis deux mois à la candidature de Clara Egger. J’avais une très vague notion de ce qu’est le RIC, j’en étais resté à quelques slogans du mouvement des gilets jaunes. J’avoue humblement que je n’avais pas pris la mesure de ce mouvement lorsqu’il s’est déclaré, me laissant aller à la facilité de la critique biaisée qui transparaissait dans la plupart des médias. J’ai revu depuis mon point de vue sur ce mouvement et sur le RIC en particulier. Je me suis souvenu que je m’étais intéressé à ce que disait Etienne Chouard dont j’avais écouté quelques conférences il y a des années, mais je n’avais pa fait le lien au moment des gilets jaunes…

J’ai maintenant une vue bien plus claire sur tout ce domaine et regrette trois choses :

  • un, d’avoir voté pour l’Europe de Maastricht,
  • deux de n’avoir pas réagi au moment où notre gouvernement est passé en force après le référendum,
  • trois d’avoir fait confiance à Emmanuel Macron en votant pour lui en 2017.

Je suis maintenant fermement convaincu que l’instauration d’un RIC constitutionnel en France, non seulement est possible, mais que son avènement permettrait de redonner son pouvoir au peuple et ce d’une façon progressive et intelligente.

En tant qu’enseignant, je ne peux que souscrire à l’idée que c’est en réfléchissant, en s’informant, en questionnant lors de périodes préparatoires à des votations, en sachant que sa décision sera prise en compte après référendum, que le peuple peut retrouver confiance en la démocratie qui reste, pour nous français en particulier, le plus bel héritage des Lumières et de notre révolution Française.

Le mathématicien que je suis a toujours été un fervent admirateur des travaux de Condorcet, qui parmi les premiers intellectuels du 18eme siècle, a réfléchi sur les façons les plus justes de consulter le peuple pour lui donner le pouvoir de changer les institutions.

Je souhaite vraiment que Clara Egger puisse obtenir les 500 signatures nécessaires pour se présenter. Quelle que soit l’issue de cette présidentielle, si elle y participe, cela fera bouger sans aucun doute les lignes.

Bon courage à elle et à son équipe !

Jean-Jacques CALLIET

Découvrir d’autres témoignages