Mouvement politique et candidate pour l’élection présidentielle 2022, afin d’instaurer le RIC Constituant

Pour une démocratie digne de ce nom en 2022

Profitons de la présidentielle pour promouvoir le RIC Constituant et la démocratie. Pour que le peuple français prenne en main son destin, notre candidate Clara Egger accepte de relever le défi de l’élection. L’instauration du RIC Constituant est l’unique programme d’Espoir RIC 2022.

ON PARTAGE TOUS
LES MÊMES CONSTATS…

Les présidents
se succèdent
et rien ne change…

Les citoyens
protestent
et rien ne bouge…

Nos maires sont
abandonnés par
le pouvoir central…

NOTRE PROGRAMME PRÉSIDENTIEL
RÉPOND aux besoins de la France

LE RIC CONSTITUANT, UN NOUVEAU DROIT POLITIQUE POUR TOUS

1

Proposer des
référendums en
recueillant 700 000 signatures

2

Décider sur tout
ce qui impacte nos vies
et celles de nos enfants

3

Contraindre nos représentants
à nous écouter
et à rendre des comptes

4

Apaiser et débloquer
la France avec
des décisions collectives

Au fait, c’est quoi le RIC Constituant ?

Aussi appelé RIC en matière constitutionnelle, c’est le seul outil démocratique qui donne la capacité aux citoyens de garder la main sur leur destin, en leur permettant de modifier le texte politique le plus important : La Constitution Française.

En bref, comment ça fonctionne ?

  1. Des citoyens font une proposition de modification constitutionnelle.
  2. Leur proposition doit recevoir 700 000 soutiens par les citoyens.
  3. Les citoyens s’informent et débattent de la proposition durant une certaine période.
  4. La proposition est mise en application si la majeure partie des citoyens a voté pour.

Le RIC constituant est l’élément central pour assurer une vraie transformation démocratique du système français. Aucune autre réforme n’affecte le système politique si en profondeur. 

Le RIC constituant est composé de 3 éléments :

1. L’INITIATIVE CITOYENNE

C’est le droit pour les citoyens de proposer des lois. Aujourd’hui, seuls les parlementaires et le gouvernement peuvent proposer des lois. Or, un parlementaire représente au mieux 80.000 citoyens. Si donc un représentant de 80.000 citoyens peut proposer une loi, pourquoi 700.000 citoyens ne peuvent-il pas directement le faire ? Le format prend la forme d’une pétition sur un texte de loi rédigé. Chaque citoyen peut lancer une pétition, en se faisant aider éventuellement par des individus ou associations qui partagent son point de vue, autant pour écrire la proposition que pour rechercher les signatures. Avec ce droit, appelé “droit d’initiative” nous n’aurons plus besoin d’espérer que nos représentants proposent les réformes que nous souhaitons, puisque nous pourrons les proposer par nous-mêmes.

2. LE RÉFÉRENDUM

Le droit pour les citoyens de voter les lois. Aujourd’hui les lois proposées par les parlementaires ou le gouvernement sont presque toujours votées par les parlementaires. C’est ce qu’on appelle le “travail parlementaire”. Mais lorsque l’initiative d’une loi vient des citoyens, ce sont eux qui doivent pouvoir se prononcer lors d’un référendum. Aujourd’hui, seul le président de la république peut lancer un référendum sur le sujet qu’il souhaite. Avec ce droit, 700.000 citoyens pourront le lancer et permettre ainsi à tous leurs concitoyens de voter directement la loi, et non pas seulement d’élire leurs représentants.

3. CONSTITUANT

Aujourd’hui, en cas de désaccord entre le parlement et le gouvernement, c’est le parlement qui gagne. Cela reflète la « hiérarchie des normes”: le parlement fait des lois, le gouvernement des décrets. Si les lois et les décrets entrent en contradiction, ce sont les lois qui l’emportent. Ce principe est légitime, car le parlement représente mieux nos concitoyens que le gouvernement.  Mais puisque les meilleurs représentants des citoyens ce sont les citoyens eux-mêmes, il est aussi légitime que les décisions prises par initiative et référendum soient “hiérarchiquement supérieures” aux décisions du parlement. Seules les “lois constitutionnelles” sont supérieures aux lois. Ainsi, si le RIC porte sur les lois constitutionnelles, les décisions prises directement par les citoyens seront plus importantes que celles prises par n’importe quel de leurs représentants. Confier notre constitution aux citoyens, signifie leur confier les grands principes et les grandes orientations de notre pays, ainsi que leur attribuer la supériorité sur leurs représentants. Ces derniers, de ce fait, travailleront pour nous, puisque nous aurons le pouvoir politique ultime.

Découvrez l’exemple de Raymonde

Un programme complet

Impacts du RIC Constituant sur les différents aspects de nos vies.

Zoom sur…

L’ÉCONOMIE

ZOOM SUR…

L’ÉCOLOGIE

ZOOM SUR…

L’IMMIGRATION

ZOOM SUR…

LA POLITIQUE extérieure

ZOOM SUR…

LA SÉCURITÉ ET LA CRIMINALITÉ

ZOOM SUR…

LA FRACTURE TERRITORIALE

ZOOM SUR…

LES RETRAITES

ZOOM SUR…

L’ÉNERGIE

ZOOM SUR…

L’UNION EUROPÉENNE

Ouvrir le programme présidentiel

Le programme vers la souveraineté populaire

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Nous avons le plaisir de vous présenter notre stratégie visant, par votre soutien, à utiliser la prochaine élection présidentielle pour faire progresser la cause de la démocratie directe en France en propulsant le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) au premier plan de la campagne. Nous voulons faire émerger une candidature qui portera un projet unique : donner aux citoyens le dernier mot sur les décisions qui les concernent.

Clara Egger a accepté de relever le défi autour de deux engagements…

Dès son entrée en fonction, la nouvelle présidente lancera un référendum – sur le fondement de l’article 11 – visant à faire adopter une modification de l’article 89 de la Constitution.

1. Le Référendum d’initiative citoyenne (RIC)
pour une démocratie plus directe

Dès son entrée, la nouvelle présidente lancera un référendum – sur le fondement de l’article 11 – visant à faire adopter une modification de l’article 89 de la Constitution permettant d’élargir aux citoyens l’initiative des futures révisions constitutionnelles et de faire du peuple le seul décideur en matière de réforme constitutionnelle.

Cette mesure est à notre avis la réponse fondamentale aux crises majeures que nous traversons. Elle placera les institutions de la Ve République sous la tutelle et le contrôle directs des citoyens. Aucun autre garant ne serait plus légitime ni plus motivé à ce que ces institutions servent le bien commun plutôt que l’intérêt de tel ou tel élu, groupe d’intérêt ou de pression.

Ouvrir la proposition de révision constitutionnelle

2. Une présidente arbitre en dehors des partis

Clara Egger s’engage à être une présidente au-dessus des partis. C’est pourquoi elle ne se positionne sur l’échiquier politique ni à droite, ni au centre, ni à gauche. En tant que candidate à la fonction présidentielle, elle ne rejette aucun de ses concitoyens ni aucune de leurs opinions. Au contraire, elle croit fermement que chacun doit pouvoir défendre ce en quoi il croit et en appeler à l’arbitrage de ses concitoyens s’il l’estime nécessaire. Ce principe est la clef qui fera de notre pays une vraie démocratie.

En savoir plus sur le rôle de présidente arbitre

Sa présidence se présente donc comme…

Un projet de réforme institutionnelle : Clara Egger n’a pas de programme de gouvernement. Dès lors, la ligne politique du prochain quinquennat sera déterminée par la majorité issue des prochaines élections législatives sur laquelle s’appuiera le futur gouvernement, sous le contrôle des citoyens devenus enfin souverains, à tous les échelons territoriaux.

Le référendum organisé par Clara Egger permettra donc dès 2022 d’apaiser le climat social, les citoyens n’ayant plus pour unique recours – pour s’opposer aux réformes qu’ils contestent ou faire valoir leur options de société – qu’à des grèves (coûteuses à la fois pour les grévistes et l’économie du pays) ou des manifestations (périlleuses à la fois pour les manifestants et les forces de police chargées de les encadrer). Il leur suffira d’initier un référendum comme cela se pratique depuis plus d’un siècle en Suisse, un pays réputé pour sa stabilité, son inclusivité politique et sa prospérité économique. Un sondage IFOP publié en avril 2017 montre d’ailleurs que le RIC répond aux aspirations de 83 % des Français.

Pour espérer porter cette réforme démocratique majeure, Clara Egger doit d’abord obtenir au moins 500 parrainages de maires.

Boycottons les partis
et non pas les élections !
Rejoignez-nous !

Quelle que soit l’issue de notre action… que nous arrivions aux 500 parrainages ou pas, que notre candidate parvienne au second tour ou pas…  notre investissement ne sera pas vain car la cause que nous défendons aura progressé dans l’opinion publique. Nous serons plus forts, plus unis et le moment venu, ensemble, nous transformerons notre pays en une démocratie exemplaire.

En espérant pouvoir compter sur votre engagement à nos côtés, nous vous prions d’agréer nos sincères salutations citoyennes.

L’équipe de campagne de Clara Egger

Découvrir le calendrier d’un président véritablement démocrate

%

DES CITOYENS FRANÇAIS

veulent le RIC en France !

sur 500 MAIRES & ÉLUS

sympathisants déjà !

CITOYENS ENGAGÉS

nous ont rejoints !

S'abonner à nos infos

Pour recevoir toutes les nouvelles de la campagne pour le RIC Constituant et soutenir l'espoir d'un progrès démocratique en 2022.

En utilisant ce formulaire, j’accepte la politique de confidentialité d’Espoir RIC 2022 et la réception occasionnelle de mails importants.
Mes données personnelles ne seront jamais transférées à des tiers.

Nous avons besoin de toutes les énergies et idées pour mettre le RIC Constituant au centre de la campagne présidentielle 2022.
RDV ouvert aux volontaires : mardi prochain à 20 h 30 à ce lien
Nous serons heureux de vous rencontrer et d’échanger avec vous.
Accéder au matériel de campagne

Merci de remplir le formulaire suivant :