Clara Egger Quartier Jaune QG tract

Découvrez notre nouveau livre : Pour que voter serve ENFIN – Manifeste pour une transition démocratique

Espace presse

Numéro exclusivement réservé aux médias
+33 (0)6 18 34 97 87

NOS COMMUNIQUÉS DE PRESSE

11 avril 2022

2e TOUR :
Et si la souveraineté populaire était pour tout de suite ?

Dans cette campagne présidentielle, après avoir soutenu Clara Egger, qui a recueilli 36 parrainages, nous avons obtenu  l’engagement de Jean Lassalle de porter notre première revendication : le référendum d’initiative citoyenne en matière constitutionnelle (RICC). Nous l’avons donc publiquement soutenu.

Jean Lassalle obtient 3,13 % des voix, soit presque trois fois plus que son score en 2017, et alors qu’il était donné à 2 % par les derniers sondages. Il termine ainsi septième sur douze candidats, juste derrière Yannick Jadot et Valérie Pécresse.

Ce résultat est loin d’être anecdotique. Il marque le soutien à son engagement impératif pour le référendum d’initiative citoyenne constituant dans les derniers jours de la campagne. Le RICC n’arrive certes pas encore à mobiliser beaucoup d’électeurs, mais il en mobilisera un nombre suffisant pour changer l’issue d’un scrutin qui s’annonce serré.

Plus largement, le RICC est soutenu par 73 % des Français, et 61 % d’entre eux considèrent qu’il s’agit d’un enjeu important.

Aujourd’hui, nous appelons tous nos soutiens à faire pression sur les candidats qualifiés au second tour et sur leurs équipes pour qu’ils reprennent l’engagement de Clara Egger, puis de Jean Lassalle, en faveur du RICC.

Nous soutiendrons avec toute notre énergie le premier candidat à soutenir de façon crédible le RICC, soit :
1. considérer cet engagement comme premier, avant tous les autres ;
2. reprendre notre proposition de révision constitutionnelle ;
3. s’engager, en cas d’élection, à faire paraître avant les élections législatives le décret fixant le référendum pour septembre 2022 ;
4. s’engager à délaisser ses propres biens au profit de l’État, par un acte notarié, en cas de non-respect de cet engagement.

À défaut, nous appellerons à l’abstention et reprendrons le combat pour la souveraineté populaire aux élections législatives.

9 mars 2022

PARRAINAGES : Clara Egger, candidate citoyenne,
36 signatures

Après une campagne purement citoyenne, basée uniquement sur l’action bénévole de centaines de militants de la démocratie, Clara Egger a obtenu 36 parrainages.

36 élus, principalement de petites communes rurales, ont estimé que leurs concitoyens auraient mérité d’entendre parler de l’impuissance politique des Français et de la façon d’y mettre fin par la réforme profonde de notre démocratie.

36 élus ont ainsi soutenu la mise en œuvre du référendum d’initiative citoyenne constituant et défendu la nécessité d’informer sur ses nombreux effets, en matière économique, sociale, environnementale, mais surtout en termes de respect des citoyens, relégués au rang de spectateurs plutôt qu’acteurs de la politique selon les règles du jeu actuelles.

36 élus ont donc répondu à la large demande de leurs concitoyens d’avoir l’initiative et le dernier mot sur les grandes décisions qui les concernent (73 %, selon le sondage IFOP du 10 février 2022).

Aujourd’hui, un maire sur mille a senti le potentiel civique de cette mesure de transition démocratique.

Le principal apprentissage de cette campagne est qu’un large soutien et l’activité de militants talentueux ne suffisent pas. Lorsqu’aucun média ne parle pour vous, lorsque vous n’avez aucune entrée dans des réseaux d’élus de la République, lorsque vous n’êtes pas soutenu par quelques grandes fortunes, il est impossible de faire mieux.

Au sein de notre mouvement, nous avons pu voir de près le potentiel de notre programme présidentiel. Le RIC Constituant est bien plus qu’une idée : tout un projet d’une société meilleure peut se développer à partir de cette simple mesure.

L’ignorer est la meilleure stratégie pour la contrer, car l’attaquer frontalement est impossible. Et, en effet, nous avons été ignorés.

Les équipes Espoir RIC 2022 restent totalement mobilisées.

Nous souhaitons que notre mouvement grandisse et se professionnalise. Puisqu’une grande idée n’est pas suffisante pour s’imposer, nous irons chercher ce qui nous a manqué en termes de soutiens médiatiques, institutionnels et financiers.

Nous souhaitons aussi que d’autres politiciens professionnels puissent reprendre notre révision constitutionnelle de l’article 89, et que la presse en parle.

Dans les mois qui viennent, Clara Egger et ses équipes continueront de rassembler afin de créer un véritable front constituant démocrate en France.

28 décembre 2021

Clara Egger sera à Paris du 3 au 5 janvier : rencontrez-la !

• Elle donne envie aux abstentionnistes de retourner aux urnes !

• Elle dénonce les faux outils démocratiques proposés par les autres candidats !

• Elle débunke la classique erreur juridique « Tout est de la faute de l’Union européenne » !

• Elle sort du clivage gauche/droite et propose une présidence respectueuse de la Constitution !

• Elle porte une solution démocratique à la crise Covid !

Invitez notre CANDIDATE 2022 dans vos médias : portrait, entretien, débat…

SES PASSAGES MÉDIAS RÉCENTS : France Bleu, Le Média pour tous, Putsch, Quartier général, Le Dauphiné libéré, Le Figaro, actu.fr, Slate, Front populaire, Juste Milieu…

Nous attendons votre appel !

Le programme de Clara Egger pour une vraie démocratie

 

 

21 décembre 2021
Le programme de Clara Egger
répond à une demande urgente des Français

Pour 73 % des Français, un programme présidentiel permettant une meilleure association des citoyens aux projets et aux décisions publiques pourrait les inciter à aller voter au printemps prochain.
[Sondage OpinionWay pour État d’Esprit-Stratis du 13 au 15 décembre 2021]

46 % des Français estiment que la démocratie ne fonctionne pas bien en France.
72 % des Français ont le sentiment que leur opinion n’est pas prise en compte par les dirigeants politiques.
75 % des Français sont favorables à la mise en place du référendum d’initiative citoyenne.
[Enquête Harris Interactive pour Challenges du 21 au 29 octobre 2021]

Notre programme 2022, qui instaure une démocratie fonctionnelle et apaisée grâce à l’outil du référendum d’initiative citoyenne constituant, est la réponse la plus ajustée à ces demandes urgentes de nos concitoyens.

Dans son tout dernier passage média, notre candidate l’exprime clairement : L’invitée de la rédaction – Matinale France Bleu.

Clara Egger sera à Paris les 3, 4 et 5 janvier prochains : elle se tient à votre disposition pour tout entretien, débat, échange, à votre convenance.

Nous attendons votre appel !

Qu’est-ce que le RIC Constituant ?

15 novembre 2021
Invitez Clara Egger et la démocratie dans vos médias !

Les sondages indiquent que la majorité des Français s’intéressent à la politique, mais en ont assez de la langue de bois et des promesses non tenues.

Très logiquement, ils s’abstiennent désormais en masse : 57 % aux législatives 2017 et 65 % aux régionales 2021.

Ils sont de plus en plus nombreux à réclamer de véritables moyens d’exercer la démocratie et leur souveraineté populaire : 75 % d’entre eux approuvent le RIC (référendum d’initiative citoyenne).

En tant que média, vous pouvez répondre à cette attente de la part de vos concitoyens : parlez démocratie avec Clara Egger.

Invitez Clara Egger, porte-parole du collectif Espoir RIC 2022, dont l’unique objectif est l’instauration du RIC Constituant.

En se présentant à la présidentielle 2022, Clara Egger est déterminée à placer au cœur des débats de la campagne la crise démocratique que traverse notre pays et l’outil institutionnel qui y mettra fin.

Lisez la biographie de Clara Egger

19 octobre 2021
Notre proposition de loi constitutionnelle
pour le RIC Constituant présentée à l’Assemblée nationale

La proposition de révision constitutionnelle introduisant le RIC Constituant portée par Espoir RIC 2022 continue de circuler.

Après avoir été mise en ligne sur le site des pétitions de l’Assemblée nationale par le collectif Opération RIC, elle devient maintenant une véritable proposition de loi portée par le député Jean Lassalle : https://www.assemblee- nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4516_proposition-loi

Cette proposition, cependant, n’a aucune chance d’être examinée si un groupe parlementaire ne la soutient pas. Pour cela, il est nécessaire que d’autres députés puissent la cosigner.

Nous demandons donc à nos concitoyens d’écrire à leurs députés pour leur demander de la soutenir. Nous demandons également à nos députés de la soutenir.

Il s’agit, pour un député, du meilleur gage pour obtenir notre confance : soutenir une proposition qui va élargir des droits (actuellement restreints à notre classe politique) à tous les citoyens.

Pour ce qui est de Jean Lassalle, nous le remercions chaleureusement pour cette initiative et nous sommes prêts à collaborer avec lui s’il décide de s’engager, comme premier point de son programme à l’élection présidentielle, à soumettre à référendum populaire ce même texte dans les quinze jours qui suivent son éventuelle élection.

À ce jour, seule Clara Egger, la candidate d’Espoir RIC 2022, porte avec sérieux cette promesse émancipatrice à l’élection présidentielle.

12 octobre 2021 – La Constitution française demeure
le fondement juridique de notre État de droit

Depuis la décision de la Cour constitutionnelle polonaise, la Commission européenne et la plupart des responsables politiques et médiatiques à travers l’Europe sèment la confusion en diffusant des informations incorrectes sur le rapport entre droit européen et droits nationaux.

Cette propagande du chaos et de la peur, relayée par notre président lui-même, vise précisément à décrédibiliser le seul combat qui compte pour notre souveraineté : celuide la reprise de contrôle sur notre Constitution par l’instauration du RIC Constituant.

Rappelons-le de façon claire : notre Constitution prime sur toutes les autres normesde droit, quelles qu’elles soient, y compris les normes de droit européennes. La Pologne a encore démontré récemment, comme l’Irlande et le Danemark l’ont fait avant elle, que les États membres de l’UE gardent leur pleine souveraineté nationale. Il suffit pour s’en convaincre de consulter la jurisprudence du Conseil constitutionnel français qui confirme également cela pour la France. On pourrait attendre de nos responsables politiques et des candidats à la présidentielle qu’ils aient à cœur de montrer qu’ils maîtrisent ce point essentiel avant de prendre la parole publiquement.

Réclamer la souveraineté de la France, c’est réclamer ce que nous avons déjà.  Il faut donc cesser de faire beaucoup de bruit pour rien.

Par contre, les citoyens français, eux, n’ont pas la souveraineté, puisqu’ils n’ont pas la possibilité de réviser leur propre Constitution. Ce qu’il nous manque cruellement, ce sont les modalités pratiques de l’exercice de cette souveraineté populaire, c’est-à-dire le contrôle citoyen sur la Constitution, qui permettrait de nous adapter collectivement au monde tel qu’il change autour de nous.

Personne n’oserait aujourd’hui se déclarer contre la démocratie, mais ils sont nombreux, les décideurs en place et leurs relais médiatiques, à laisser entendre que la vraie démocratie est inaccessible et que la seule voie praticable consisterait à s’en remettre à des hommes politiques compétents, voire à un leader providentiel.

Ne nous trompons pas : l’enjeu principal de notre démocratie est la capacité de nos concitoyens de réviser et protéger notre Constitution pour devenir les donneurs d’ordre de leurs représentants, qu’ils soient nationaux ou européens.

En 2022, prenons la Constitution !

26 avril 2021 – Une candidate
pour la transition démocratique

Des militants pour une démocratie digne de ce nom ont fondé le mouvement Espoir RIC 2022 – Ensemble pour la Souveraineté POpulaire par l’Initiative Référendaire – pour porter une candidature citoyenne à la prochaine élection présidentielle. Objectif : assurer la transition vers un système politique équilibré, apaisé et démocratique. Clara Egger, enseignante-chercheuse en sciences politiques, a accepté de relever le défi de l’élection.

Le Référendum d’Initiative Citoyenne Constituant, clé de cette transition, permettra d’instaurer un contrôle permanent des citoyens sur la sphère publique. Ces derniers pourront alors fixer eux-mêmes les règles du jeu politique et ne perdront plus tout pouvoir entre deux élections.

Cette candidature vise à mettre fin à la tendance autoritaire et à la concentration des pouvoirs dont la France est victime aujourd’hui.

La promesse de campagne de Clara Egger est claire : « Dans les plus brefs délais compatibles avec la loi, je m’engage à organiser dès mon élection un référendum fondé sur l’article 11 de la Constitution pour instaurer le Référendum d’Initiative Citoyenne Constituant dans l’article 89 de la Constitution. »

L’article 89 détermine en effet qui, en France, a le dernier mot sur les modifications de la norme de droit la plus importante, la Constitution. L’article 11 donne lui au président le pouvoir de soumettre à référendum toute réforme sur l’organisation des pouvoirs publics. On se souvient que cet article a été utilisé par le général de Gaulle pour modifier la Constitution et que le président Mitterrand a reconnu le bien-fondé de cette procédure.

Clara Egger s’engage également à laisser le Premier ministre gouverner et le Parlement faire la loi, sur la base du projet de société préféré par les Français lors des législatives.

Elle remplira les véritables prérogatives d’une présidente de la République : garantir l’équilibre des pouvoirs et le respect des institutions.

Mère de famille née en 1988 en Ardèche, Clara Egger est enseignante-chercheuse à l’université de Groningen (Pays-Bas), spécialiste des enjeux de démocratisation, en particulier en lien avec la politique internationale et l’Europe. Elle a co-écrit le livre RIC : le référendum d’initiative citoyenne expliqué à tous, qui synthétise les recherches sur le RIC dans le monde et contient une proposition de réforme institutionnelle pour la France par l’instauration du RIC Constituant.

Clara est convaincue depuis longtemps que des institutions et des services publics contrôlés par les citoyens seront au service des citoyens. C’est le moteur de son engagement.