500 par­rai­nages
POUR FAIRE PROGRESSER
LA DÉMOCRATIE

75 % des Fran­çais veulent le RIC Consti­tuant :
aidez-nous à lui don­ner toute sa place
dans la cam­pagne présidentielle

N’attendez pas pour par­rai­ner Cla­ra Egger,
et aidez-nous à convaincre d’autres maires épris de démo­cra­tie
dans chaque com­mune de France.
Vos 500 par­rai­nages sont la condi­tion néces­saire et suf­fi­sante
pour que la démo­cra­tie devienne le sujet prio­ri­taire pour 2022.

vos CONSTATS de maire…

Vos conci­toyens
ne croient plus à la poli­tique et n’ont plus confiance dans les politiciens

Vous êtes vu comme un exé­cu­tant du pou­voir cen­tral et vous man­quez de reconnaissance

Les pro­jets pour les­quels vous vous enga­gez se heurtent à des obs­tacles admi­nis­tra­tifs et budgétaires

NOTRE PROGRAMME PRÉSIDENTIEL
RÉPOND aux besoins
des communes

LE RIC CONSTITUANT,
UNe solution pour les maires

1

Ras­sem­bler et dyna­mi­ser vos conci­toyens à l’échelle locale

2

Don­ner plus d’autonomie de déci­sions à votre commune

3

Por­ter vos reven­di­ca­tions locales au niveau national

4

Construire des solu­tions locales adap­tées à vos besoins

5

Concré­ti­ser vos pro­jets par l’initiative et la par­ti­ci­pa­tion citoyennes

6

Ces­ser d’être l’exécutant
du pou­voir central

QU’EST-CE QUE
LE RIC CONSTITUANT ?

Aus­si appe­lé réfé­ren­dum d’initiative citoyenne en matière consti­tu­tion­nelle, c’est le seul outil démo­cra­tique qui donne la capa­ci­té aux citoyens de gar­der la main sur leur destin.

VOS QUESTIONS ?
NOS RÉPONSES !

La majorité des citoyens voteraient pour la peine de mort ou pour le SMIC à 2000 euros

Il n’est pas impos­sible que cer­taines ques­tions cli­vantes comme la peine de mort ou le SMIC à 2000 euros (ou plus !) obtiennent un jour le nombre suf­fi­sant de signa­taires pour déclen­cher un référendum.

En pareil cas, il est cer­tain que les débats seront vifs, et les meilleurs avo­cats de la cause sau­ront se faire entendre.
Rap­pe­lons cepen­dant que les pays qui ont le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne sont plu­tôt ceux qui écartent la peine de mort dans leur droit pénal, quand ceux qui n’ont pas le RIC ont plu­tôt ten­dance à la conser­ver. En Ore­gon, par exemple, elle a été abo­lie en 1914 par RIC et réta­blie en 1920 par le Par­le­ment. En Suisse, elle a été abo­lie en 1938 par réfé­ren­dum, qua­rante-trois ans avant la France.
En Europe, on sait que les peuples sont contre, et si la France a été par­mi les der­niers pays à l’in­ter­dire, il semble que ce soit d’a­bord parce que ses élites déci­sion­naires, qui décident de tout et notam­ment de leur agen­da, ne se sont pas empa­rées de la ques­tion plus tôt.

Il est à noter que la mesure corol­laire au RIC Consti­tuant pro­po­sé par Espoir RIC 2022, le réfé­ren­dum obli­ga­toire pour toute révi­sion consti­tu­tion­nelle, agit au contraire comme une pro­tec­tion vis-à-vis du réta­blis­se­ment de la peine de mort en empê­chant tout élu de la réta­blir sans pas­ser par un réfé­ren­dum et donc sans le débat public qui le précède.

Espoir RIC 2022 n’a aucune chance de gagner les élections

Certes, la pro­ba­bi­li­té d’avoir Cla­ra Egger à la pré­si­dence fran­çaise au prin­temps pro­chain n’est pas grande. Mais la stra­té­gie d’Espoir RIC 2022 ne se limite pas à un éven­tuel suc­cès électoral.

D’autres vic­toires sont visées, notam­ment le fait que d’autres can­di­dats ajoutent le RIC Consti­tuant à leur pro­gramme. C’est d’ailleurs déjà ce qui est en train de se pas­ser : une pro­po­si­tion de loi consti­tu­tion­nelle a été dépo­sée à l’Assemblée natio­nale en octobre. Lorsque les Fran­çais auront com­pris l’immense poten­tia­li­té du RIC Consti­tuant, grâce aux inter­ven­tions média­tiques de Cla­ra Egger, ils deman­de­ront à leurs can­di­dats favo­ris de l’adopter éga­le­ment. Sans doute l’exigeront-ils même en tant que pre­mière mesure des pro­grammes. Et ce jour-là, nous aurons gagné notre pari.

Car, contrai­re­ment à la plu­part des autres can­di­dats, Cla­ra Egger ne cherche pas à s’accaparer le pou­voir : elle veut juste don­ner au peuple le droit de déci­der. Pas plus, mais pas moins.

Gérer un pays par RIC relève de l’utopie

Le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne (RIC) n’est pas un outil exé­cu­tif, c’est avant tout un outil légis­la­tif. Dans un sys­tème poli­tique incluant le RIC Consti­tuant, les per­sonnes mis­sion­nées pour gérer les affaires (dépu­tés, ministres, hauts fonc­tion­naires…) conti­nuent de faire leur travail.

Les RIC sont déclen­chés sur des sujets qui mobi­lisent un nombre suf­fi­sant de citoyens moti­vés (700 000 citoyens doivent enga­ger leurs signatures).

Sans oublier les effets indi­rects du RIC : trans­pa­rence et pro­por­tion­na­li­té des déci­sions, et res­pect de la diver­si­té des opi­nions et des points de vue des citoyens.

Je me suis engagé auprès de mes administrés et de mon conseil pour rester neutre

Ne pas accor­der de par­rai­nage pour res­ter neutre est une atti­tude pru­dente que nous com­pre­nons et res­pec­tons.
Cepen­dant, nous vous invi­tons à consi­dé­rer que ce fai­sant, vous lais­sez toute lati­tude aux orga­ni­sa­tions de toutes sortes pour faire pas­ser les déci­sions qu’elles jugent sou­hai­tables de leurs points de vue à elles.

Les per­sonnes comme vous, qui font l’ef­fort d’as­su­mer un man­dat local, sont en règle géné­rale sou­cieuses de l’in­té­rêt géné­ral. C’est vous qui demain, avec le RIC, fédé­re­rez les éner­gies sur les ques­tions essen­tielles, struc­tu­re­rez des pro­po­si­tions de lois qui tra­dui­ront véri­ta­ble­ment la volon­té popu­laire. C’est le RIC qui vous per­met­tra d’in­ter­ve­nir sur les sujets essentiels.

Je ne fais plus confiance à la politique

Nous sommes nous aus­si insa­tis­faits du sys­tème actuel : nous ne vou­lons plus accor­der notre confiance sans condi­tions aux orga­ni­sa­tions poli­tiques par­ti­sanes qui sol­li­citent régu­liè­re­ment nos voix lors des élections.

C’est la rai­son pour laquelle nous vou­lons chan­ger la poli­tique, afin que la volon­té popu­laire soit enten­due et soit pla­cée au centre des décisions.

Le RIC Consti­tuant per­met cela : il donne l’initiative aux citoyens qui veulent inter­ve­nir sur les ques­tions impor­tantes en per­met­tant à tous de pro­po­ser des réfé­ren­dums à la condi­tion de réunir 700 000 signa­taires pour leurs propositions.

En tant qu’élu, le RIC vous per­met­tra de faire de la vraie poli­tique en inter­ve­nant avec vos admi­nis­trés sur les sujets essen­tiels qui les touchent.

%

DES CITOYENS FRANÇAIS

veulent le RIC

BÉNÉVOLES ACTIFS

pour les parrainages

CITOYENS ENGAGÉS

nous sou­tiennent

MADAME LE MAIRE, MONSIEUR LE MAIRE,
SOUHAITEZ-VOUS PARRAINER CLARA EGGER ?

Pour être contac­té par l’équipe de cam­pagne de Cla­ra Egger,
nous vous invi­tons à nous ren­voyer ce for­mu­laire confidentiel.

    En uti­li­sant ce for­mu­laire, j’accepte la poli­tique de confi­den­tia­li­té d’Espoir RIC 2022 et la récep­tion occa­sion­nelle de mails impor­tants. Mes don­nées per­son­nelles ne seront jamais trans­fé­rées à des tiers.