Clara Egger Quartier Jaune QG tract

Découvrez notre nouveau livre : Pour que voter serve ENFIN – Manifeste pour une transition démocratique

“Parce que les citoyens n’ont guère plus de possibilité d’expression que la rue”

À vous la parole ! Pourquoi soutenez-vous Clara Egger et Espoir RIC 2022 ?
Témoignage de Jean-Jacques :

Bonjour,

Voici un texte sur les raisons du RIC, cadre structurant d’une nouvelle étape démocratique à ce point de l’histoire de notre pays et de l’exercice d’une saine et responsable citoyenneté.

Après plus de deux siècles de tâtonnements depuis 1789, la démocratie « représentative » est arrivée en France à un point de tension extrême et de blocage, sinon de proche effondrement, tant la fracture est désormais abyssale et irréparable entre les représentants politiques et les citoyens.

Représentants politiques qui, pourtant élus (mais avec tant d’abstentions, et de conditions électorales bloquantes ou démotivantes, et autres modalités confiscatoires de l’expression…), sont au plus haut niveau dans une fuite en avant policière et totalitaire pour garder leur pouvoir certes « légal » mais illégitime au sens de l’article 3 de la Constitution en vigueur. Citoyens qui n’ont guère plus de possibilité d’expression que la rue (mais de moins en moins…) face à des représentants pour la majorité de plus en plus aveugles et sourds à leurs besoins et demandes y compris vitales !

Tôt ou tard, cela ne peut finir que dans encore plus de violence, en résolution ultime de cette rupture.
Ce n’est qu’en changeant les règles structurelles du jeu démocratique, en permettant aux citoyens de se réapproprier les conditions de participation et d’accord à leurs destinées que cette situation sera évitée à court ou moyen terme.

Cela ne viendra pas, ne viendra plus, des représentants politiques… fussent certains (hélas surtout au niveau local ou intermédiaire) de bonne volonté, de bonne foi et honorables «réformistes». Le constat est amer mais trop lucide, encore hélas éludé par une « élite » avec de grands mots comme République et Démocratie par eux vidés de tout sens et seulement prononcés par autorité et abus.
Cela viendra donc, ne pourra venir, que des citoyens eux-mêmes à travers un changement de la structure constitutionnelle même (ne serait-ce que l’article 89 de la Constitution), permettant d’aller vers un système redonnant vie à leur participation effectivement directe aux décisions qui les concernent selon tous échelons locaux ou nationaux.

Le RIC est alors un cadre qui répond donc parfaitement à cet objectif, et dont les modalités en France pourront être adaptées aux situations sociales, culturelles, et environnementales… locales et nationales. Les citoyens sont en France suffisamment éduqués et responsables pour faire ce passage à l’intelligence collective et à la concorde civile, en reprenant politiquement un contrôle (qui leur a aujourd’hui totalement échappé) de leurs droits civiques et des conditions d’appartenance (en liberté par eux définie, et librement consentie) à leurs espaces de vie sociale.

Que la France redevienne un pays éclairant et éclairé civiquement, au sens noble du mot « politique ». Une nouvelle étape démocratique (déjà en vigueur dans de nombreux pays ou états selon des modalités locales) que les français et bien sûr ceux des élus locaux encore au contact de leurs concitoyens, pourront permettre de manière responsable et apaisée du fait de ce dernier lien non rompu.

Merci
Jean-Jacques

Découvrir d’autres témoignages